MAISON

Ma grand-mère avait l’habitude de m’avertir, rageusement, à chaque fois que l’on quittait le village, de ne pas regarder les fenêtres de la maison qui venait d’éclore subitement, au milieu des près de vigne, sous prétexte qu’elle appartenait à une sorcière maléfique, qui  s’était accaparée les esprits des hommes pieux et les avait transformés en papillons qu’elle brulait, sadiquement, la nuit tombé.

Mais mon grand-père m’avait répondu, quand je l’avais questionné à ce sujet, souriant, que le secret de la demeure était dans les vignes qui l’entouraient. Des vignes palpitantes de vie. Et aussi dans la magie lancinante de la maison remplie de rossignols dont les chants lui faisaient oubliés les radotages interminables de sa femme, et la laideur des épouvantails terrifiants du village lugubre…

 

 

Gasparddelanuit |
Percfistsmithun |
De la mer naît le bien-être |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | جمعية الامان لرعاية وتربية ...
| Cryedhwiwewee
| Apdortona